Accès Parents/Élèves
Nos Bacs/ABIBAC Section Franco-Allemande/Témoignages d'anciens élèves Abibac

Lolyne Y., ABIBAC 2020

Mes motivations pour m’inscrire en section ABIBAC :

En classe de 4ème j’ai appris l’existence de la section AbiBac. J’étais motivée pour passer plusieurs examens d’entrée car j’adorais déjà l’allemand et voulais rencontrer des personnes partageant le même goût pour la culture et la langue allemande que moi. J’aimais l’idée de n’avoir l’histoire-géo qu’en allemand. Je souhaitais déjà utiliser cette langue dans mon futur métier. L’AbiBac était donc la voie parfaite !

Ce que m’ont apporté les séjours et les échanges avec les pays germanophones, que j’ai effectué au cours des trois dernières années :

En 2nd, je suis partie 1 semaine avec quelques volontaires d’AbiBac et les classes de 2nd allemand du lycée, à Weinheim, la ville jumelée à Cavaillon. Puis j’ai fait le programme Sauzay de 3 mois à partir de mai dans la forêt noire. J’ai pu en découvrir beaucoup plus que lors de mes premiers échanges sur le quotidien de la famille de ma correspondante et le système scolaire allemand. En première, nous avons fait un échange avec Bonn et avons rencontré des élèves allemands aussi en AbiBac. Tous ces échanges m’ont fait progresser, à l’oral surtout, mais m’ont aussi apporté une culture allemande diversifiée et très riche.

Mon bilan de ces trois dernières années :

J’ai apprécié participer aux cours de littérature et histoire-géo en langue allemande. Le fait d’être en petit groupe est très agréable et crée des liens très forts. J’ai pu connaître de nombreux élèves allemands qui venaient faire l’échange avec Cavaillon ou directement lors de mes échanges. J’ai gardé contact avec certains et c’est franchement cool. Je suis passée du niveau B1 au C1 en allemand. De plus, je devais aller en internat et cela m’a permis de devenir plus autonome et de me préparer à l’échange de 3 mois en Allemagne et ma vie étudiante plus tard. J’ai trouvé la section très enrichissante !

Quelle est la suite de mon parcours après l’obtention de l’ABIBAC ?

Je poursuis mes études en licence LLCER Allemand à l’UHA (Université de haute Alsace). Cette licence me permet, à l’issue du 1er semestre, d’accéder par examen d’entrée, au Cursus Intégré de la Formation Transfrontalière d’Enseignants (CIFTE, 1er degré) en partenariat avec l’UFA (Université franco-allemande). Cette formation se fait alors en binational à Mulhouse (en L1/L3), à Colmar (M1) et en Allemagne à Freiburg, Lörrach ou Offenburg (en L2/M2).

Les conseils que je donnerais à un élève qui hésite à s'inscrire en section ABIBAC: 

Il ne faut pas avoir peur de la barrière de la langue. On ne part pas tous du même niveau mais on évolue tous très rapidement. Le voyage de 3 mois nous apporte beaucoup. Il faut cependant chercher un correspondant très à l’avance (début seconde).

Ne pas hésiter à aller en internat si l’on habite loin car les journées sont longues et l’internat vraiment super ! En plus les AbiBacs sont prioritaires et vous aurez de l’aide en allemand toute l’année avec les autres AbiBacs internes et les correspondants allemands qui sont aussi accueillis.

Niveau orientation il y a des débouchés dans tous les domaines avec l’allemand, essentiellement si vous choisissez des formations inscrites à l’UFA, qui sont présentes sur Parcoursup.

 

Matthieu S., ABIBAC 2020

Mes motivations pour m’inscrire en section ABIBAC :

J’ai choisi d’intégrer la section AbiBac pour des raisons assez évidentes qui sont principalement : améliorer mon niveau en allemand et continuer d’élargir le champ des possibles. En effet, très tôt j’ai compris l’importance, dans le monde actuel, de parler plusieurs langues… et la section AbiBac était une opportunité à saisir.

Ce que m’ont apporté les séjours et les échanges avec les pays germanophones, que j’ai effectué au cours des trois dernières années :

J’ai eu la chance de participer à plusieurs séjours et échanges. Les échanges scolaires et les Tandem (séjour linguistique organisé par l’OFAJ - groupe binational) m’ont permis de prendre goût aux échanges culturels et m’ont aidé à acquérir une certaine aisance à l’oral. En effet, mon niveau en allemand n’est pas le meilleur de tous, mais les échanges m’ont permis de pratiquer, et c’est l’essence même de l’apprentissage d’une langue.

En classe de seconde j’ai aussi pris part au programme Brigitte Sauzay. Cet échange de « longue durée » m’a permis de découvrir plus en profondeur le système scolaire et les habitudes culturelles allemandes. Vivre 3 mois à l’étranger (à 15/16 ans) c’est vraiment une expérience enrichissante, riche en découvertes, en rencontres, en apprentissages… je recommande vraiment ce type de programme à tous les lycéens, section binationale ou pas, si vous avez l’occasion de partir, profitez-en !

Mon bilan de ces trois dernières années :

Les enseignements « AbiBac » (soit 10 heures par semaines) permettent de créer une réelle complicité entre les élèves de la section, c’est l’un des aspects qui m’a beaucoup plu. Le programme Brigitte Sauzay est sans aucun doute l’expérience la plus marquante de ces 3 dernières années, mais bien d’autres activités s’ajoutent à la liste : une émission à la radio allemande (WDR), visites culturelle (à Bonn, à Cologne mais aussi en Provence et en Belgique), réalisation de multiples vidéos en classe, nombreuses rencontres… intégrer la section AbiBac m’a permis de m’ouvrir davantage sur le monde, de progresser en allemand et d’avoir de super professeurs ;) !

Quelle est la suite de mon parcours après l’obtention de l’ABIBAC ?

Je poursuivrai très vraisemblablement par le cursus IBM, un parcours tri-national (FR-DE-CH) en management, (où j’ai été admis grâce à la section AbiBac). Cette formation internationale sera dans la continuité de mon parcours et me permettra d’étudier quelques semestres en Allemagne ainsi que d’obtenir un diplôme allemand (cursus inscrit à l’Université Franco-Allemande).

Les conseils que je donnerais à un élève qui hésite à s'inscrire en section ABIBAC: 

Prenez le temps de réfléchir, pesez le pour et le contre et choisissez seul(e). Ne vous laissez pas influencer par quelqu’un d’autre, c’est vous qui allez intégrer la section, ce ne sont ni vos professeurs, ni vos parents ou autre.

Il faut savoir que la DNL remplace le cours d’histoire-géographie, ce qui ne vous rajoute donc pas d’heures supplémentaires. Nous avons simplement 2 heures d’allemands supplémentaire par rapport à quelqu’un qui ne fait pas la section. Il est donc important de ne pas avoir peur par rapport à l’emploi du temps ou la charge de travail (au sein de ma section, nous avions tous réussi à conserver nos activités extrascolaires…).

Enfin, ne pas avoir peur de ne pas avoir le niveau en allemand. On n’attend pas de vous que vous sachiez parler couramment allemand. Vous êtes là pour apprendre et si vous êtes motivé et avez la volonté de réussir, alors je ne me fais aucun souci pour vous, vous irez au bout facilement.

 

Samuel T., ABIBAC 2020

Mes motivations pour m’inscrire en section ABIBAC :

J’ai fait allemand (+euro allemand) au collège et l’apprentissage de la langue m’a beaucoup intéressé, ce qui m’a poussé à faire un échange Brigitte Sauzay en 4ème (échange de 2 mois à Cologne). Au collège, nous avons également eu l’occasion de faire un échange d’une semaine avec la classe dans la Forêt Noire, j’avais donc déjà un aperçu de la culture allemande. A l’entrée en seconde, la section ABIBAC semblait ainsi être la voie logique pour continuer l’apprentissage de la langue tout en ayant la possibilité de faire d’autres échanges.

Ce que m’ont apporté les séjours et les échanges avec les pays germanophones, que j’ai effectué au cours des trois dernières années :

En seconde nous avons réalisé un échange d’une semaine avec la classe à Weinheim (ville jumelée avec Cavaillon). Cela a été une opportunité parfaite pour continuer l’apprentissage de la langue tout en passant du temps avec mes amis : une belle chance pour découvrir une nouvelle culture et de nouvelles personnes ! A la fin de mon année de seconde j’ai réalisé un deuxième échange Brigitte Sauzay (après celui que j’avais fait en 4eme), qui m’a permis de consolider mon niveau d’allemand, en étant en « immersion totale », puisque c’était le premier échange que je faisais sans autre élève français. J’en garde de très bons souvenirs, dans la découverte d’activités nouvelles, de personnes remarquables au sein d’un environnement chaleureux. Enfin, en première nous avons effectué un autre échange d’une semaine avec un lycée ABIBAC de Bonn. C’était probablement mon échange le plus intense, dans le sens où nous avons profité à 100% de chaque minute avec nos correspondants : grâce au niveau acquis après 2 ans d’ABIBAC il n’y avait aucune barrière de langue avec les élèves allemands ! A  refaire !

Mon bilan de ces trois dernières années :

Trois années riches en souvenirs, en apprentissages et en découvertes ! Ces années d’ABIBAC m’ont permis de progresser de façon conséquente en allemand, de rencontrer des personnes qui comptent pour moi aujourd’hui, tout en me donnant la possibilité de voyager et d’étudier en Allemagne. Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas !

Quelle est la suite de mon parcours après l’obtention de l’ABIBAC ?

Classes préparatoires aux Grandes Ecoles, voie MPSI (math sup) au lycée Saint-Louis à Paris. Je conserve l’allemand en LV1 et l’anglais comme LV2.

Les conseils que je donnerais à un élève qui hésite à s’inscrire en section ABIBAC :

Etre motivé avant tout ! L’effectif relativement réduit de la classe ABIBAC permet une cohésion très rapide du groupe et des conditions de travail vraiment appréciables. Par ailleurs, le niveau à l’entrée en seconde n’est pas déterminant pour la réussite au sein de la section, donc il ne faut surtout pas se fixer de limite ! Les échanges que l’on réalise en Allemagne sont un point très positif, ils permettent une progression plus rapide en allemand, nous donnent la possibilité de nous épanouir à l’étranger et ainsi devenir plus autonome. A conseiller définitivement à tous ceux intéressés par la culture allemande et plus généralement motivés pour s’ouvrir sur le monde pendant les années de lycée !

 

Vincent D., ABIBAC 2020

Mes motivations pour m’inscrire en section ABIBAC :

Depuis la classe de sixième, j’ai toujours pratiqué l’allemand. L’allemand est une langue plus difficile que les autres langues enseignées au collège, c’est pour cela que j’ai décidé d’y consacrer plus de temps au lycée en optant pour la section Abibac. Avec 10 heures d’allemand par semaine, cette langue est devenue beaucoup plus facile à apprendre et les cours étaient beaucoup plus intéressants qu’au collège. Si vous voulez continuer l’allemand au lycée, je vous conseille fortement la section Abibac, ça ne peut être que bénéfique.

Ce que m’ont apporté les séjours et les échanges avec les pays germanophones, que j’ai effectué au cours des trois dernières années :

Les échanges organisés sont tout simplement géniaux. Nous avons fait dans ma classe 3 échanges, à chaque fois de durée différente et à des lieux différents. À chaque fois, les correspondants étaient super gentils et on s’entendait tous super bien. Sans mentir, les souvenirs que j’ai des différents échanges font partie des plus beaux souvenirs que je garde de ces 3 années de lycée. C’est juste super de pouvoir partir dans le cadre scolaire.

Mon bilan de ces trois dernières années :

Comme les classes Abibac ne sont pas dans tous les lycées, je ne connaissais personne à la rentrée en classe de seconde car nous venions tous d’établissements différents. J’appréhendais beaucoup cette rentrée. Finalement, après seulement 1 mois de cours, je préférais déjà être au lycée avec mes amis plutôt que chez moi. Ces 3 années de lycée ont été magnifiques, j’en garde d’excellents souvenirs, et je compte bien rester en contact avec le reste de la classe au-delà du lycée.

Quelle est la suite de mon parcours après l’obtention de l’ABIBAC ?

Passionné depuis toujours par les sciences et particulièrement les mathématiques, j’ai opté pour une Classe Préparatoire aux Grandes Écoles (CPGE) maths sup maths spé (MPSI) au lycée Joffre à Montpellier. Le fait de sortir de la classe Abibac me permettra de prendre allemand LV1 en prépa, d’y obtenir de bons résultats sans forcément fournir beaucoup d’efforts, car l’allemand enseigné en Abibac est de très haut niveau.

Les conseils que je donnerais à un élève qui hésite à s’inscrire en section ABIBAC :

Honnêtement pour commencer, il faut dire que le niveau d’allemand en fin de collège n’a pas beaucoup d’importance. Le niveau A2 est largement suffisant pour intégrer ce cursus, même si le niveau B1 est conseillé. Dans tous les cas, avec du travail et de la motivation, les moins bons peuvent devenir les meilleurs.

La charge de travail reste conséquente et un élève Abibac devra naturellement fournir plus de travail qu’un élève lambda (en histoire géographie par exemple).

Cependant, le niveau général de la classe est très bon et l’ambiance qui règne y est agréable, propice au travail mais aussi parfois à la détente.

Je conseille fortement cette section, aucun élève n’a de regrets et nous sommes tous très heureux d’avoir opté pour ce cursus.

 

Chloé D., AbiBac 2020

Mes motivations pour m’inscrire en section ABIBAC :

Pour m'inscrire dans cette section je n'avais pas de motivations particulières mais simplement de la curiosité. Chaque expérience est bonne à prendre et j'étais curieuse d'en apprendre davantage sur un pays voisin.

Ce que m’ont apporté les séjours et les échanges avec les pays germanophones, que j’ai effectué au cours des trois dernières années :

En seconde je suis partie 2 mois dans le cadre de l'échange obligatoire Brigitte Sauzay. Je n'étais pas très stressée car j'avais déjà vécue cette expérience en 4e. Au delà de l'apprentissage d'une langue, j'ai découvert une nouvelle culture, des nouvelles personnes, mentalités… Mais cet échange m'a aussi permis d'en apprendre davantage sur moi. J'ai pris confiance en moi en discutant avec des inconnus dans une langue étrangère, j'ai su m'adapter à un cadre de vie différent, à l'école, à la maison, etc.

En première nous sommes partis à Bonn pendant une semaine avec la classe. Nous dormions dans des familles d'accueils et la journée nous nous rejoignions avec les professeurs et nos correspondants. C'était super, ce voyage nous a permis de tous nous rapprocher (profs, élèves).

Mon bilan de ces trois dernières années :

Ces trois dernières années m'ont beaucoup apporté. Je quitte le lycée en sachant travailler, en ayant un bon niveau en allemand, en connaissant mieux la culture, le pays… Et par dessus tout, j'ai pu m'enrichir au niveau des relations humaines et c'est le plus important pour moi.

Quelle est la suite de mon parcours après l’obtention de l’ABIBAC ?

L'année prochaine je pars à Marseille faire médecine option science de la vie et Staps. Si je valide mon année je pourrai alors réaliser mon rêve de petite fille, devenir médecin. Si j'échoue, j'aimerai travailler dans le paramédical.

Les conseils que je donnerais à un élève qui hésite à s’inscrire en section ABIBAC :

J'ai moi-même énormément hésité avant de m'inscrire dans cette section, donc premier conseil : pas de panique ! Je pense que si l'élève est sérieux, appliqué mais surtout qu'il a envie il faut se lancer. J'ai pris AbiBac en sachant pertinemment que je voulais étudier la médecine, ce qui veut dire que ce diplôme n'aurait aucun avantage dans mon cursus post bac. Donc autre conseil : ne pas se bloquer pour les études sup ! De plus, ce diplôme apporte plusieurs choses autres que la langue : une habitude de travail par exemple. Dernier conseil : ne pas rester focaliser sur AbiBac = apprendre l'allemand, c'est bien plus que ça.

 

 

Fanny C., ABIBAC 2020

Mes motivations pour m’inscrire en section ABIBAC :

En troisième, je voulais faire un parcours dans les langues et j’avais déjà fait quatre ans d’allemand. Ma professeure de Collège nous a parlé de cette section et je me suis dit « pourquoi pas ». Quand j’ai compris l’opportunité que c’était, ma motivation était d’avoir un dossier différent des autres et un CV plus riche grâce à ce double diplôme. Mais j’ai toujours aimé les langues et l’allemand. C’est essentiel comme motivation et il ne faut jamais l’oublier : j’ai choisi cette section car elle me plaisait. Il faut mettre de la passion dans son travail sinon on risque d’échouer.

Ce que m’ont apporté les séjours et les échanges avec les pays germanophones, que j’ai effectué au cours des trois dernières années :

J’ai fait plusieurs échanges en Allemagne. J’ai fait un premier échange de deux semaines à Berlin, ensuite j’ai fait un Brigitte-Sauzay puis un autre petit échange à Bonn.

Chacun de ces voyages m’ont appris du vocabulaire nouveau et ont pu m’aider dans mon apprentissage de la langue. Mais j’ai aussi découvert la culture allemande. Vivre dans une famille m’a permis de découvrir les traditions, la cuisine, les manières… Je pense que découvrir la culture est la partie la plus intéressante d’un Brigitte-Sauzay. J’ai aussi pu voir une autre méthode d’enseignement et des cours différents par rapport à ce que je connaissais en France. La liberté et la confiance accordé aux élèves aussi est quelque chose qui m’a frappé et fait réfléchir.

De plus, cela m’a beaucoup apporté en tant que personne, je suis devenue plus autonome, plus responsable. Eloigné de ma famille, j’ai dû réfléchir et prendre des décisions par moi-même. Bien sûr ma famille d’accueil était là dans chacun de mes pas afin de me guider et de m’aider.

Mon bilan de ces trois dernières années :

Ces trois années étaient vraiment géniales pour moi. Le lycée Ismael Dauphin est un bon lieu pour s’épanouir et grandir.

Mes trois années de section sont mémorables. J’ai passé trois ans avec les mêmes personnes, 10h par semaine et nous sommes tous devenus amis. J’ai passé trois ans à rire et à m’amuser grâce aux projets et aux ateliers mis en place mais grâce aussi aux professeurs qui nous enseignent avec joie et bonne humeur.

Il est sûr que c’est une très grande quantité de travail qui ne faut pas négliger mais c’est aussi une grande quantité de joie, de rire et d’amusement.

Quelle est la suite de mon parcours après l’obtention de l’ABIBAC ?

Licence en Droit à l'Université d'Aix-Marseille.

 

 

Victoria B., ABIBAC 2020

Mes motivations pour m’inscrire en section ABIBAC :

Je suis Allemande et pour moi c'était important d'avoir la possibilité d'étudier en Allemagne et j'ai toujours voulu y retourner.

Ce que m’ont apporté les séjours et les échanges avec les pays germanophones, que j’ai effectué au cours des trois dernières années :

C'était amusant de rencontrer de nouvelles personnes et même si je n'ai pas fait moi même des échanges au lycée, j'ai bien vu l'évolution de l'allemand de mes camarades de classe et à quel point ils se sont réjouis de ces échanges.

Mon bilan de ces trois dernières années :

Notre classe d'ABIBAC est comme une petite famille et cela a toujours été intéressant. On a beaucoup appris, pas seulement sur la langue mais aussi sur la culture et l'histoire allemande. Je reprendrais toujours l'option ABIBAC et je la recommande fortement.

Quelle est la suite de mon parcours après l’obtention de l’ABIBAC ?

En premier, je vais faire une année sabbatique, ce que beaucoup d'Allemands font, puis j'étudierai en Allemagne ou au Pays-Bas. Cette année sabbatique va m'aider a savoir si je veux vraiment étudier la logistique ou non.

Les conseils que je donnerais à un élève qui hésite à s’inscrire en section ABIBAC :

Tu as besoin de motivation et de la volonté de le faire jusqu'à la fin du lycée. Même si au début cela semble difficile, au fur et à mesure du temps tu vas compredre plus de choses (je l'ai clairement vu chez mes camarades de classe).Avec le temps tu vas voir tout ce que tu sais comparé au début et tu vas être fier de toi. Alors ne te laisse pas démotiver si cela à l'air difficile ou qu'au début tu ne comprends pas certaines choses, les professeurs sont là pour t'aider et pour à la fin obtenir l'ABIBAC.

ABIBAC Section Franco-AllemandeABIBAC Section Franco-Allemande
ABIBAC Section Franco-Allemande
ABIBAC Section Franco-Allemande

Agenda

Actualités